A l'approche du depart...

Encore 10 petits jours à tuer avant que je m'envole vers le Pays des Kangourous et des opales, la Terre Australe, l'El Dorado... et vivement que je sois dans l'avion !

 

Vivement parce que le temps des recommandations et cet éternel duel entre les optimistes et les pessimistes devient long et commence à me ronger : "T'as intérêt à faire attention et ne faire confiance à personne, n'accepte ni à boire, ni à manger, ni des colis que l'on te confie".... Quel brouahaha dans ma tête ! Heureusement, résonnent encore des discours plus agréables comme "C'est génial ce que tu fais !!! Tu as bien raison de t'être lancée dans ce projet c'est grandiose ! J'aurais tellement aimé faire pareil quand j'étais jeune, je voyagerai à travers toi...".

 

Heureusement que je ne me suis jamais fiée qu'à mes envies parce que sinon, depuis petite j'aurais été vouée à l'ennui permanent, l'auto séquestration dans mon cocon, la routine qui ne franchit jamais la limite de l'Inconnu.... Cet inconnu qui justement nourrit mes plus grands rêves et espoirs. Mais rendez-vous compte : il n'est pas pire de vivre enfermé dans sa routine habituelle que de "se risquer" à vivre.  Excusez mon ambition de défier cette Vie qui en effraie certains, bien plus que la Mort encore. Si la vie était aussi simple et toujours acquise, qu'y aurait-il de grandiose à vivre ? L'appréhension que l'on se fait de la vie, le mystère et l'incertitude qui en découlent, sont là tous les charmes de celle-ci. Et voyager c'est partir à la rencontre de cette vie que le quotidien (les médias!) nous empêche de voir !

 

Devrais-je être terrifiée de m'aventurer ainsi ? Nietzche disait "Il faut vivre dangereusement" et il avait raison même si je pense que ce n'est pas le voyageur qui est le plus en danger, mais le casanier qui est convaincu d'être en sécurité dans son environnement parce que le danger est ailleurs. Le voyageur lui, a un avantage : c'est de ne plus avoir de repères et savoir que le danger est potentiellement partout. A partir de là, tout n'est qu'émerveillement.

 

Dix jours, tout juste le temps de préparer un p'tit pot de départ en famille avant de boucler les valises ! L'essentiel.

 

A cette heure-ci dans 10 jours, j'arriverai à Londres et n'en repartirai que vers 21h...

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    suriano yvette (mercredi, 25 novembre 2015 14:29)

    chère Sylvia! milles mercis pour ces superbes photos ,félicitations à toi et tes compagnes :courage à vous tous ,c'est super de se lancer dans cette aventure pour aider autruis nous avons tout bien vu antoine et moi graçe à ta maman qui nous à orienté à ton site: nous sommes contents que tes parents aillent te rejoindre: bonne fin de séjour nous te faisons pleins de bisous ,et aux népalais A+ yvet et ant