FLORAC HELPS NEPAL


Click > Page Facebook de l'évènement

En avril 2015 je suis rentrée de mon voyage au Népal où j'étais en stage de photojournalisme avec Internship Nepal (de mi janvier à début mars) ainsi qu'en Inde (3 semaines de bénévolat à l'école en mars). Le 25 avril la terre ne tremblait pas sous mes pieds et pourtant j'étais tétanisée d'apprendre qu'un séisme d'une magnitude de 7,9 frappait mon cher Népal et qui plus est le doux Katmandou avec un épicentre à seulement 80km de la Lovely Home où j'ai vécu dans une famille d'accueil népalaise que je considère depuis comme ma seconde famille !

 

Forcée de rester en France pour un emploi saisonnier, j'ai réussi à me raisonner de ne partir qu'à l'issue de celui-ci en octobre, malgré cette frustration omniprésente d'être bien au chaud en France. Ceci dit, je ne pouvais absolument pas envisager de me contenter d'envoyer de l'argent à des amies encore à Katmandou et de rester les bras croisés comme si de rien n'était ! Dès mai 2015, la branche Inde de l'association EFA s'est élargie au Népal que je considère comme mon pays d'adoption, mon coup de cœur international ! Au lendemain de la catastrophe, une trentaine de tirelires "FLORAC HELPS NEPAL" étaient déposées chez les commerçants de Florac et lançaient officiellement le projet de collecte de pièces rouges jusqu'en septembre. Au cours des mois passés, de plus en plus de pièces d'autres montants ainsi que des billets sont venus colorer ces tirelires de ferrailles, des lots de vêtements, jouets et objets divers m'ont gracieusement été donnés afin d'être vendus à 1€ pièce à la friperie de l'association ou lors de vide-greniers en Lozère.

  

De même, la collecte s'est étendue par le biais de contacts et leurs propres initiatives :

-     dans un lycée à Clermont-Ferrand 

-     dans le service d'un hôpital à Lyon

-     lors du vide-grenier de Saint Julien d'Arpaon où la Croix Rouge a tenu un stand

-     mais aussi la confection de couvertures en laine pour bébés proposée par une dame de Chanac ; lesquelles seront données dans un service de maternité à Kathmandu 

En octobre 2015, je ne partirai pas en Amérique Latine comme prévu mais bien au Népal. A ce moment là ils auront besoin de financements et de bras pour reconstruire et redonner son sourire rayonnant au Népal, d'autant plus que la saison de la mousson actuellement amorcée sera passée sans tenir compte ni de la santé fragile des népalais, ni de  leur inquiétude permanente, ou de leurs habitations provisoires... Il est certain que je n'irai pas les mains dans les poches mais je l'espère les poches pleines de votre soutien !

 

Le Népal est un des pays les plus pauvres du monde, riche pourtant d'une générosité sans limite... Être généreux ce n'est pas nécessairement donner en quantité, la vraie générosité vient du cœur et rime avec solidarité et envie de partager. Telle est la plus grande valeur des népalais qui donnent tout en n'ayant rien.  Aujourd'hui ils ont besoin de nous et à leur image nous devons oeuvrer ensemble, chacun avec ses moyens !

 

J'ai bien conscience d'être une personne de plus à vous solliciter mais s'il vous plaît, comprenez bien que la solidarité n'a ni minimium, ni maximum et que chaque euro fait la différence. 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    tata janette (vendredi, 18 décembre 2015 17:15)

    bonjour Silvia ?Marie ,Patrick ,trés heureuse de vous savoir réunis tous les trois pour ces fètes ,j'ais u mon frère tout a l'heure au téléphone il m'a bien parlé je suis contente aussi je tenais a vous le dire ,profitez bien de ce beau séjour et gros bisous de toute la famille ,bonne mission Silvia et encore toute mon admiration pour cette belle action ,je t'embrasse bien fort tata Janette