FLORAC HELPS NEPAL


Missions sur place

4. Bilan actions fin 2016 - début 2017

Orphelinat Mary Home - Kathmandu

L'orphelinat Mary Home de Kathmandu compte 16 enfants que je vois grandir avec sagesse à chaque visite. Près de 10 enfants ont entre 12 et 14 ans, 2 ont atteint la majorité et s'occupent non seulement des 3 plus jeunes de 5 ans mais réalisent aussi le suivi des dépenses de la Mary Home, tout comme Kamala âgée de 20 ans qui assiste Ama dans les tâches ménagères et la confection des repas. Tous trainent un lourd passé traumatique et ont été accueillis au sein de la maison dès leur plus jeune âge... Pour cela, les fondateurs Kopila et son mari, veillent à ce que cet orphelinat ne soit pas qu'un refuge, mais bel et bien une maison où règne l'entraide et le partage, tout en assurant l'éducation scolaire des orphelins ainsi que leur épanouissement dans les arts.
 
Le 25 décembre 2016, nous avons donc passés l'après-midi et soirée à la Mary Home. Conviés au thé et dal bhat mais également à la répétition du groupe de musiciens avec lesquels Ganesh - dont le rêve est de devenir chanteur - répète dans la salle insonorisée du rez-de-chaussée de la maison.
Grâce à une donation de 100€ versée pour l'orphelinat, nous avons pu remplir la hotte du Père Noël comme l'année passée avec mon ami québécois Alexandre, lui aussi tombé en amour de ces petits loups. Cette fois-ci, Nadia, Lisa, Lise et Matthieu m'ont accompagné partager ce Noël en leur compagnie. Chaque enfants et personnel de la maison a choisi son bonnet en laine et polaire, rempli de confiseries, gâteaux, chocolats, bonbons et orange confite. 
 
Au pied du sapin dont nous avons fait la déco avec les enfants, nous avons déposé les cadeaux à partager :
   1 boîte de 10 jeux de société
   1 jeu de balles de jonglage
   2 kits complets de cordes de guitare
   4 flûtes
   4 livres pour enfants en anglais
   1 dictionnaire népalais/anglais
   8 boîtes de crayons à papier
   1 sac de course peint à la main offert par un népalais rencontré en guest house pour le
shopping de Ama
 
... en plus de quelques denrées de base :
5kg de riz ; 2kg de lentilles ; 500g de farine ; 12 œufs ; 2L de lait ; huile et sel ; des pots de Nutella, beurre de cacahuète, miel et confiture
 
Grâce aux fonds collectés cet été au profit des actions de l'association Enfants de Florac et d'Ailleurs, une donation de 50.000 roupies soit 430€ permet de financer 6 mois de scolarité (tous frais compris) à chaque enfant et dans un même temps, régulariser les dettes en cours auprès des établissements.
 
Pendant les vacances scolaires, Nadia retournera à la Mary Home, s'installer pour quelques jours de bonheur à jouer toute la journée avec les enfants... et donnera 6000 roupies de plus !
 
Mary Home Child Help Center : http://www.nmcnepal.org

Suivi projet reconstruction d'école - Maina Pokhari

De retour au village de Maina Pokhari où nous avions avec Lise, Ariane et Magalie, aidées à la reconstruction d'une des écoles dévastées par le tremblement de terre... L'avancée du chantier est prometteuse : les 5 bâtiments comprenant deux classes chacun sont sortis de terre et les toilettes financés par l'association « Helping Nepal Mouvement Tremblant" via Ariane et Magalie, bien entretenus ! En revanche, ma participation via EFA, concernant l'aménagement de la garderie des tous petits s'est avérée vandalisée par des intrus avides de connerie !

Cette fois-ci pas de donation, si ce n'est un cahier pour chaque élève et des kits de badminton (raquettes et volants). 


Chuchepati earthquake victims camp - Kathmandu

Partie de France avec plus de 100 paires de lunettes de vue et certaines solaires adaptées, j'aurais aimé profiter d'un contact ophtalmologue sur place afin de distribuer ces lunettes en fonction des besoins et d'adapter la correction des verres administrés. Hélas, bien que mon ami népalais œuvre régulièrement dans ce sens en parallèle de son activité et visite des villages isolés afin d'effectuer des contrôles bénévoles, il n'a pu se libérer le temps de mon séjour au Népal.
 
Les lunettes ont donc été distribuées au camp de Chuchepati, près de Boudanath à Kathmandu où vivent près de 320 familles depuis le tremblement de terre d’avril 2015. Ayant rencontré l’an passé Swekshya, jeune fille de 18 ans qui enseigne bénévolement l'anglais aux femmes du camp, soutenue par une association espagnole, je lui ai remis l'ensemble des lunettes. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

3. Kiran, 13 ans, orphelin suite au séisme (mission en cours)

  5 janvier 2016 : " C'est jour de fête ! "

J'ai remis les vêtements, tenues de sport, affaires scolaires, sweats, chaussettes en laine et pantalons que contient ce beau sac de sport offert par le Collège de Florac à Kiran, devenus orphelin à 12 ans suite au séisme. Il y a donc 8 mois qu'il a été recueilli dans la rue avec son frère de 10 ans par Anzaan 21 ans, lui même orphelin avec sa grande sœur et encore étudiant. Suman le petit frère de Kiran a pu être adopté par une famille népalaise de Pokhara grâce à la détermination d'Anzaan. Hélas, la fratrie s'en voit séparée mais Kiran se réjouit de savoir son petit frère dans de meilleures conditions et espère à son tour pouvoir s'affranchir bientôt de sa situation... "C'est jour de fête aujourd'hui!" a t-il dit en népalais en voyant le contenu du sac !

 

J'ai discuté avec Anzaan qui le prend en charge, nous sommes encore en recherche d'une alternative pour régulariser la situation temporaire de Kiran. L'adoption en famille népalaise serait l'idéal évidemment, mais  la   crise que connait actuellement le pays n'y est pas favorable ! C'est pourquoi, nous envisageons aussi le placement en centre dans la mesure où l'épanouissement de l'enfant et sa scolarisation seraient prioritaires... Anzaan envisage même l'adoption sous son nom si des sponsors réguliers s'engagent à couvrir les frais supplémentaires tant qu'il étudie et ne peut occuper un poste à plein temps pour prendre en charge Kiran... Quoiqu'il en soit, je conserve les 20€ collectés pour Kiran par les collégiens de Florac, lors de la vente de gâteaux le 5 décembre dernier pour l'ouverture de la friperie de l'association. A cette occasion, des souvenirs en provenance du Népal ont été vendus au profits des projets humanitaires en cours au Népal pour une recette de 476€ à laquelle s'ajoutent 68€ de dons.

Télécharger
Orphans brothers - earthquake Ktm.pdf
Document Adobe Acrobat 101.5 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0

2. Orphelinat Mary Child Help Centre de Kathmandu

Quelle que soit l'appartenance religieuse, la magie de Noël est universelle et se lit sur les visages des enfants du monde entier...

 

Les 13 enfants placés à l'orphelinat Mary Child Help Centre à Katmandou suite aux décès de leurs parents ou de la situation critique de la famille, sont âgés de 3 à 18 ans. Ces petits bouts sont non seulement autonomes et s'entraident aux tâches quotidiennes mais connaissent la valeur du partage. Les voir s'amuser d'un rien, rire de tout est si doux. Ils ont conscience que vivre est une chance et se satisfont de ce qu'ils ont sans songer à ce qu'ils n'ont pas ou plus ! Leur maturité est tellement époustouflante et touchante, qu'ils méritaient une attention du Père Noël d'Enfants de Florac et d'Ailleurs...

18 décembre 2015 :

Après-midi atelier créatif de Noël, pour lequel 20€ ont suffit à s'équiper en matériel de décorations. Les sapins verts amoureusement dessinés ainsi que les boules de coton ont décorés la fresque de Noël de l'espace commun, tandis qu'un gang de Père Noël revêtait son beau manteau au revers de cuillères en plastiques...

Les sourires chaleureux des enfants et leurs yeux qui pétillent tout en œuvrant comme de vrais petits lutins organisés du Père Noël, c'est l'image que je garde de cette précieuse journée !

25 décembre 2015 :

28€ supplémentaires ont permis de garnir les chaussettes en laine achetées à chacun des enfants par un bénévole et ami québécois, @Alexandre Thibault. Biscuits, chocolats, bonbons à outrance dans chaque chaussette, en plus de bonus répartis à chacun, tels que : une corde à sauter, un jeu de cartes, un plateau de jeux, des crayons de couleurs, un mini ballon, des barettes à cheveux pour les filles, des cordes de guitare, une flûte, des étoiles fluorescentes, des stickers....

 

Merci pour eux ! C'est grâce à vous ! Et bonne année 2016 depuis 2072 au Népal !! ✌   

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    arnal marie (mercredi, 03 février 2016 06:44)

    un beau reportage; et nous y étions, ce fut une belle journée avec ces enfants; une belle leçon de vie aussi, car ils étaient très joyeux, tous très intéressés pour réaliser quelque chose; malgré leurs conditions de vie, malgré tout, la vie est plus forte;


30 octobre - 6 novembre 2015

1- Aide à la reconstruction d'écoles au village de Maina Pokhari

Maina Pokhari se situe à 2100m d'altitude dans la région de Dolakha en direction du légendaire sommet de l'Everest. La communauté des Basnet dont font partis la grande majorité des villageois sont des plus accueillants et reconnaissants vis à vis du travail et des donations auxquels nous participons en tant que bénévoles avec Lise, originaire de Villefort. Être régulièrement invités à souper chez l'un ou l'autre bien que nos hôtes n'aient en général plus de toit solide, en plus de devenir membre de la famille et d'être baptisés en népalais (Sushila Basnet pour Lise et Sujata Basnet pour moi) n'est que le reflet de leur accueil chaleureux !

 

Pris en charge et en partie financé par Jay via Earthbag Empowerment School of Nepal, un américain littéralement tombé sous le charme de ce petit coin de paradis authentique bien que dévasté à 80% par le séisme, ce projet prévoit la construction de 6 bâtiments scolaires en sacs de sable comprenant 2 classes chacun en employant 10 locaux sur le chantier, en plus de bénévoles.

 

Ariane et Magalie l'équipe québécoise de choc qui a collecté des fonds sans relâche tout l'été en créant Helping NepalMouvement Tremblant ont souhaité régler les dettes de matériel du premier bâtiment en plus de financer l'installation de toilettes dignes de ce nom, le nécessaire à l'accomplissement du deuxième bâtiment scolaire et diverses fournitures pour chaque classes (tableaux et poubelles).

En ce qui me concerne, grâce à une partie de vos dons généreux cet été, j'ai décidé d'investir dans ce projet près de 1000€ au nom d'Enfants de Florac et d'Ailleurs dans :

  1. L'aménagement de l'espace douillet des plus petits : bâche plastique de protection sur le sol pour l'humidité et la poussière, estrade en bois avec mousse et moquette pour un minimum de confort pendant la sieste avec un espace réservé pour l'enseignement. (=202€)
  2. Le financement des fondations du 3ème bâtiment : 2 tracteurs de cailloux + 3 tracteurs de gravillons + main d'oeuvre de 10 ouvriers pour 3 jours de chantier. (=711€)
  3. L'achat de panneaux scolaires en anglais pour le premier bâtiment, cordes à sauter, mini ballons et palets de billards indien. (=35€)
  4. Don de compresses stériles, bandages, atèles poignet et minerve de cou pour enfants par Jérémie Schumacher que j'ai eu le plaisir d'avoir pour voisin à Kathmandu.

Aide à la reconstruction sur place :

  • 3 jours à recouvrir et enduire de boue les murs extérieurs et intérieurs du bâtiment n°1, entretien quotidien (humidification 3 fois/jours), avant le façonnage de plusieurs couches de bouses de vache !
  • Nettoyage du bureau bazarland de l'ancienne bâtisse a demi-écroulée servant de stockage de matériel à la construction, jeux, manuels scolaires et livrets scolaires
  • Aménagement d'un espace jardin décoratif par la talentueuse Magalie
  • Improvisation d'un puit-cheminée destiné à brûler les déchets...qui trainent !!!


Au cours de notre semaine d'intervention, les murs extérieurs et intérieurs du bâtiment n°1 ont été finis, des lauzes de schiste ont été posées aux fenêtres et seuils de portes de ces deux classes, les toilettes ont très rapidement émergés du sol et le façonnage de boue sur le bâtiment n°2 était en route à notre départ. Voir l'avancée de ce projet de reconstruction qui cible l'Education des enfants en rémunérant et enseignant les techniques de construction aux locaux, sur une petite semaine est très encourageant et mérite d'être soutenu...

Bénévoles et donateurs sont plus que bienvenus ! Maina Pokhari saura vous rendre votre dévouement vis à vis de leur communauté... L'endroit où famille rime avec village, c'est bien à Maina Pokhari ! 

Welcome in our world, the Maina Pokharii heaven !
Welcome in our world, the Maina Pokharii heaven !

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    mamoune (vendredi, 20 novembre 2015 05:16)

    une équipe de choc dynamique pour un beau projet !! bravo !!!

  • #2

    mamoune (mercredi, 25 novembre 2015 13:16)

    bel article

  • #3

    tata janette (mercredi, 25 novembre 2015 14:19)

    Bonjour Silvia ,je viens de parcourir ton site et ta maman m'a donné les directives pour te joindre ,je vois que tu as l'air de bien apprécier ce que tu fais dans l'humanitaire et j'en suis très fière et toutes ces valeurs vont bien avec ta beauté de ton grand coeur et tu es très belle ,merci de bien représenté par ta générosité notre grande famille <mamé Gaby serait très contente de son arrière petite fille >avec tes cousines et cousin <Jeany ,Alain ,Chrystel qui j,espère vous vous rencontrerez >et tonton René je t'embrasse très affectueusement .Janette


26 octobre 2015 :

La situation actuelle au Népal ne permettait pas jusqu'à lors d'entreprendre des projets humanitaires du fait notamment de la crise pétrolière limitant les déplacements depuis un mois, ainsi que du Dashein festival au cours duquel la vie citadine est en pause pendant 10 jours de fête nationale !

 

Cette période d'inactivité bénévole m'a cependant permis de m'informer au fil des rencontres sur les conditions et nécessités des populations sinistrées et de préparer mon implication prochaine dans certains de ces projets que je trouve particulièrement intéressants :

1) Association "Earthbag Empowerment School of Nepal"

Co-fondée par l'américain Jay Basnet rencontré à Kathmandu, s'est lancée dans un gros projet de reconstruction des 6 écoles détruites sur les 7, dans un village à proximité de Jiri situé dans la vallée de l'Everest. Plus de 80% du village n'est plus que ruines suite au séisme mais fort heureusement les familles ont été épargnés par cette catastrophe. A l'heure actuelle, une seule école comprenant deux classes accueille les 450 enfants du village...

 

La priorité de Jay, arrivé par hasard dans ce village et tombé amoureux de ses habitants, c'est d'offrir à ces enfants une Education descente qui ne peut être optimisée dans de telle condition. D'autre part, le principe de l'association est d'employer les locaux dans la reconstruction, afin non seulement de leur garantir une activité salariée vitale à leur foyer mais aussi leur apprendre les techniques de construction en sacs de sable et les impliquer dans cette démarche de solidarité qui concerne l'Education de leurs enfants.

 

Où en est le projet ?

- Un premier bâtiment a pu être construit grâce notamment à l'apport personnel de Jay, seules les portes et fenêtres manquent.

- Un second bâtiment est déjà en cours mais nécessite des fonds supplémentaires pour finir la clôture, les portes et fenêtres ainsi que le toit-terrasse.

 

NB : l'achat des matériaux, la main d'oeuvre, l'ensemble des installations reviennent à 9000$ par bâtiment


2) Association "Nepali Aqua Om"

L'Association Suisse "Nepal Aqua Om (NAO)" en partenariat avec l'association népalaise "Lord Buddha Children Health Foundation" qui oeuvre depuis 2006 a élargie ses missions humanitaires suite au séisme, à savoir : traitement de l'eau et aide à la reconstruction.


Ces deux projets m'interpellent particulièrement :

- RED NOSE qui vise à sensibiliser les enfants sur l'importance du traitement de l'eau et l'hygiène de manière ludique grâce au symbole du nez de clown.

- ADDUCTION D'EAU POTABLE dans la région de Gorkha (épicentre du premier séisme), où les éboulements ont non seulement dévastés les habitations mais aussi ensevelis les sources en provenance des sommets, la mission consiste à retrouver d'autres sources et moyens de transport afin de desservir les villages.


---- ---- ----

Rencontré une 20aine de minutes face à la plus Grande Stuppa d'Asie alors je m'étais à jour mon blog, l'équipe de Jean Garrigues et Ganesh Gurung spécialistes en traitement des eaux et responsables de cette mission au sein de l'association, ont officialisé notre rencontre par une interview à diffuser sur la Radio des Boutières Ardéchoise basée au Cheylard !

Télécharger
NAO plaquette-présentation.pdf
Document Adobe Acrobat 655.8 KB
Télécharger
NAO plaquette-missions.pdf
Document Adobe Acrobat 372.6 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    mamou (jeudi, 29 octobre 2015 05:32)

    très bon article; et belle initiative de ces associations, car elle cherche des solutions perennes aux problèmes, et forme les Népalais pour continuer ces actions;