Santé et hygiène

Vaccins

Les vaccins préventifs à faire dépendent de la destination ainsi que des conditions de séjour mais la majorité du temps les vaccins nécessaires se distinguent ainsi :

 

ASIE : 

  • Hépatite A et B (une injection pour les deux est possible ; 2 injections en 1 mois ; rappel à 6 mois) 
  • Fièvre Typhoïde
  • Encéphalite japonaise
  • + traitement contre le Paludisme : cachets à prendre la veille de l'entrée en zone contaminée, tout au long du séjour et une semaine après.

AFRIQUE : 

  • Fièvre jaune
  • Hépatite B
  • Tétanos
  • + traitement contre le Paludisme
  • /!\ EN CE MOMENT : épidémie d'EBOLA sur le continent (Ouest majoritairement)


Je vous conseille toutefois de consulter un médecin spécialisé dans un Centre International de Vaccinations et d'évaluer les recommandations faites par destination, ici : http://www.pasteur.fr/fr/map


Pratique et astucieux :

... côté santé :

  • Les pastilles d'iode pour désinfecter l'eau non potable (ex : Micropur).

   Utilisation : il faut les laisser agir 2h dans l'eau à purifier.

  • D'autres traitements anti-palu existent et sont bien moins chers que la Malarone dont les 12 comprimés coûtent entre 30 et 50€ : Doxy Gé 100 est remboursé par la sécu ! 

Utilisation : 1 cachet par jour à prendre la veille d'entrée en zone contaminée, pendant la période sur place puis pendant 1 mois après avoir quitté la zone.

  • Prendre ou faire faire (si vous ne l'avez pas) sa carte de groupe sanguin : 2 prises de sang sont à faire pour cela. Détenir cette carte et l'avoir toujours sur soi peut s'avérer vital en cas d'accident ou malaise !
  • Pour éviter de prendre et risquer de perdre son carnet de santé, vous pouvez demander à votre médecin ou lors de la consultation en centre de vaccination, un Certificat International vaccination (de la taille d'un permis de conduire), afin d'y retranscrire vos antécédents médicaux et vaccins à jour... Le document est traduit en anglais et doit être signé par le médecin ayant procédé à la retranscription du document.

... côté hygiène :

  • Le shampoing sec en spray est très pratique lors de raid ou trek de plusieurs jours en campagne, pour ne pas gaspiller l'eau potable emportée.

Utilisation : Bien l’agiter puis pulvériser la chevelure de façon uniforme. Laissez agir 2 minutes et brosser soigneusement pour éliminer toute trace de poudre résiduelle blanche (sur une chevelure blonde cela ne se voit quasiment pas mais les bruns ne pourront pas en dire autant). La chevelure retrouve volume et légèreté en quelques minutes ! Véridique. 

Le principe : Le shampooing sec d'avoine doit ses propriétés nettoyantes à une association originale d’agents à fort pouvoir absorbant qui agissent comme de véritables éponges sur les salissures ou le sébum du cuir chevelu.

  • Le shampoing solide présenté sous forme de galet de la taille d'un petit savon, permet de faire plus de 25 lavages sur des cheveux mi-longs (aux épaules) !

Utilisation : Se mouiller les cheveux et frotter tout simplement le savon sur le cuir chevelu jusqu'à ce que ça mousse, comme un shampoing liquide.


Écrire commentaire

Commentaires : 0